Reviens à toi (encore)

Cette scénographie pour la pièce Reviens à toi (encore) de Gregory Motton fut mon projet d'entrée pour l'école de l'ENSATT, à Lyon.
Dans ce projet, j'ai essayé d'immerger le public dans le thème de la pièce, qui a pour personnages principaux des clochards et une femme nomade coincée dans un appartement à cause d'un handicape. Toute la pièce se joue au bord de la route, que ce soit en ville ou à la campagne. Ce sera la même route ici, selon l’endroit où l’action est jouée. Dans un esprit Beckettien de chaos, l'espace s'étend sous la verrière des subsistances sans frontières avec le public ni espaces de jeu précisément dessinés. Les spectateurs sont en situation de voyeurisme et d'inaction face à ces personnages qui se débattent avec leur vies, comme la plupart des passants dans la rue face à des SDF.
Les personnages sont grands dans leur décadence, à la manière des tragédies grecques. Il y a dans la pièce une part de fantaisie assumée par l’auteur, qui ne cherche pas à reproduire sur scène un fragment de réalité. Le décor doit aider le spectateur à entrer dans cet univers, qui jongle entre ce qui pourrait être réel et ce qui ne l’est pas, sans définir d’ailleurs ce qu’est chaque scène.
Gregory Motton se sert de ses personnages pauvres pour critiquer les banques et riches propriétaires. Il dénonce un système bancaire qui ne profite qu’aux plus riches, c'est pourquoi la scénographie se fait principalement à partir de matériaux de récupération pour sortir du système et ne pas produire de nouvelles matières.

Ci-dessous, des photographies de la maquette et quelques photomontages du storyboard.